La guerre du ciel
La guerre du ciel

Les anges et les démons, le bien et le mal. Et si tous ne se résumait pas à ça?Venez voir la guerre du ciel et découvrez ce monde plein de surprise.


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Yuri, vampire parfaitement tordu

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Yuri, vampire parfaitement tordu le Ven 5 Aoû - 13:47

Shadows

avatar
TOI :

Prénom : Mathilde
Âge : 16 ans
Est-ce ton premier forum : Non, je Rp depuis plus de trois ans.
Comment avoir connu ce forum : Grâce à sa fondatrice que je connais IRL.
Surnom : Elie
D’autres remarques ? : Le forum est très sympa, j’espère qu’il se remplira bientôt ^^.

TON PERSONNAGE


Nom : Levy (Prononcer Reby)

Prénoms : Yuri Ikuto

Surnom : Le pervers, ou souvent surnommé ‘sale gosse’ par une de ses connaissances.

Sexe : Masculin

Âge : 240 ans, donc environ 19 ans en âge humain.

Pouvoir : Non.

Race : Vampire

Physique : Mince et de grande taille, Yuri a le teint pâle et a un visage aux traits assez fins. Ses yeux suffisent à dévoiler une part de son caractère tant ils sont expressifs, montrant toute sa malice et son arrogance. Ils ne sont pas noirs comme la plupart des vampires mais rouges, un gène de longue date du côté de sa mère parait-il. Il a de grandes mains, ornées de longs ongles pointus. Son sourire, aussi agaçant soit-il, dévoile toujours de petites canines aiguisées prêtes à mordre les imprudents qui s’en approcherait de trop près. Yuri est plutôt beau garçon, comme la plupart des vampires, surtout si on aime les prétentieux dans son genre. Il a des cheveux noirs qui paraissent mal peignés et en bataille, lui cachant parfois les yeux quand il n’y fait pas attention.

Quant à son style vestimentaire, il est plutôt basic : Chemises, t-shirt, sweat-shirt, jeans et vestes à capuches avec des baskets, il ne met pas grand-chose d’autre. Cependant il ne faut pas croire qu’il ne fait pas attention à la façon dont il s’habille, ce serait mal le connaitre : Il est même assez soigneux avec son apparence. Ses vêtements sont souvent de couleur sombre, parfois du bleu ou du rouge, mais on reste beaucoup dans le registre du noir et du gris. Yuri à également deux piercings sur l’oreille droite, pas sur le lobe de l’oreille, mais le long du cartilage. Le plus souvent ce sont de simples anneaux argentés qu’il met. Sur son cou, du côté gauche, on peut également discerner deux petits points, cicatrices d’un jour marquant pour Yuri.



Caractère :
Yuri est un jeune vampire qui pourrait presque paraître sympathique s’il n’était pas aussi agaçant et énervant. Il aime beaucoup se moquer des autres, appuyer sur leurs points faibles et prend plaisir à les pousser à bout. Cette petite crapule ne pense pas toujours aux conséquences de ses paroles et n’est pas très avenant. Cela l’amuse de voir les gens s’énerver, il ne s’en lasse pas. C’est donc assez rare de le voir sérieux, il ressemble à un grand gamin qui passe son temps à se moquer de tout le monde. Cependant, il n’est pas de ces vampires qui prennent plaisirs à faire souffrir et à tuer : Yuri ne voit pas l’intérêt de venir torturer des anges ou des démons et trouve même cela assez méprisable. Cela ne l’empêche pas de se montrer méchant selon ses humeurs, mais il est parfois montré du doigt par ses congénères qui l’accusent de ne pas être assez sérieux.

Yuri n’est donc pas un vampire sanguinaire sadique et psychopathe, au contraire. Il aime juste s’amuser en tourmentant un peu les autres. Son plus grand défaut, c’est son côté légèrement pervers : Il adore draguer dans les bars les jolies filles et les jolis garçons et est du genre sans gêne. Il peut paraître assez lourd quand il s’y met, étant amateur des remarques déplacées et douteuses. De plus, il n’est pas très honnête et n’hésite pas à jouer les hypocrites quand il trouve cela plus pratique, surtout qu’il est plutôt bon menteur. Il est imbu de lui-même, étant prétentieux et fier, même de ses défauts qu’il voit comme des qualités, il se croit parfait. Yuri est également une personne en qui il ne faut surtout pas avoir confiance : Il ne tient ni promesses, ni secrets, ce n’est pas un homme de parole. Bref, il a plutôt le profil d’une pourriture… Mais si on s’habitue à son côté arrogant, égocentrique, prétentieux, malhonnête et pervers, il peut paraître sympa.

Difficile à supporter, mais en passant outre son humour lourd et ses nombreux défauts, on découvre que c’est aussi quelqu’un sur qui on peut compter dans les moments difficiles. Enfin, dans les moments vraiment très difficiles, s’il juge qu’un problème ne mérite pas qu’il s’en préoccupe, soit il s’en désintéressera totalement soit il tentera du chantage, n’étant pas du genre à offrir son aide gratuitement. Il trouve ça plus commode quand il y gagne quelque chose à la fin. L’avantage, c’est qu’il n’est pas trop difficile : Il suffit de lui payer un resto, de lui offrir un cadeau (il adore les peluches) ou d’accepter un bisou (Oui, c’est pitoyable…). Si en plus il peut s’amuser de la situation, il n’aura aucune réticence à donner un coup de main.

Par rapport aux démons, aux anges et leurs dérivés, Yuri pourrait se comporter de différentes façons s’il en croisait : Tout d’abord, il prendra plaisir à se faire passer pour un BSE et faire croire qu’il est en manque de sang. Il aurait même tendance à entamer la discussion et à se moquer, s’amusant parfois à effrayer les moins téméraires tout en clamant sa supériorité en tant que vampire. D’ailleurs, il serait bien capable de draguer un Evood qui n’est pas un vampire, tant que son interlocuteur est mignon, il fait tout pour se faire remarquer. Ce comportement pourrait surprendre vu la réputation des vampires, mais Yuri n’aime pas tuer inutilement. En revanche, il ne rechigne pas à tout faire pour énerver son interlocuteur.

En résumé, Yuri est un imbécile qui passe son temps à s’amuser et à provoquer son entourage pour… s’amuser. Il n’a pas de but précis dans la vie, mais il est du genre optimiste, pensant qu’il faut profiter des quelques années qu’il a devant lui à faire tout et n’importe quoi. Il ne veut pas se cantonner à une seule chose et préfère tout essayer, que ce soit des sports à sensations ou des essais artistiques (pas toujours réussis mais passons). Parfois, ça lui prend d’embarquer quelqu’un dans ses délires et se mettra à inviter un inconnu dans un atelier de dessin ou un tour de montagnes russes (Attention cependant, il finit souvent par draguer ladite personne) sans raison apparente.

Dans le fond, Yuri n’est pas une si mauvaise personne, disons qu’il peut paraitre un peu… spécial.  En plus de son air moqueur, il lui arrive parfois de céder à la violence mais cela reste peu fréquent : Il préfère blesser avec les mots et on peut dire qu’il a la langue bien pendue quand il le veut. Mais dans l’ensemble, il parait plutôt sympathique si on s’habitue à son humour provocateur. Même s’il faut avouer que ça reste, comme la plupart des vampires, quelqu’un de très peu appréciable.



Histoire :
Yuri a grandi dans une famille aisée. Il a beau être issu de deux parents BSE, il n’a jamais goûté au sang d’Evood. Il a un grand frère, nommé Castiel, avec qui il se disputait souvent mais qu’il appréciait tout de même un peu. Ils n’étaient pas plus proche que ça, surtout qu’ils passaient le plus clair de leur temps à s’insulter, mais ils ne se sont plus vus depuis longtemps. Il vit aujourd’hui seul dans un appartement plus grand que l’espace dont il aurait besoin, ayant besoin de place pour sa collection.

Oui, sa collection… Depuis des années, Yuri amasse des centaines de peluches. Quand on lui demande pourquoi il s’encombre avec tout ça (Une pièce entière de son appartement y est dédiée) il répond souvent dans un haussement d’épaule quelque chose du genre : « Ben quoi, c’est mignon nan ? ». Ainsi, il lui arrive souvent d’aller en ville pour acheter une nouvelle peluche. On dit que les vampires aiment les magasins, et si c’est vrai pour Yuri aussi, il préfère quand même acheter ses peluches. Il peut passer des heures à enlever la poussière et à les réarranger, même si au final cela donne l’impression qu’il vit dans un sacré bordel : Les peluches sont éparpillées de partout dans son appartement. Au moins, ce n’est pas bien difficile de lui choisir un cadeau si besoin.

Il y a un magasin en particulier où il aime se rendre pour acheter ses peluches : Kumasagi. La fabrication y est artisanale, les jouets vendus coûtent donc assez chères. La créatrice, Iruka, 316 ans, est une vieille amie de Yuri. Pour une vampire, elle peut paraitre assez gentille, mais cette attitude en apparence douce cache en fait un véritable monstre quand elle se retrouve submergée de travail : Elle devient alors très irritable, pour le plus grand plaisir de Yuri qui en profite pour la taquiner. Mais il se méfie quand même d’elle, car elle a la fâcheuse habitude de lancer divers objets sur quiconque oserait la déranger dans son travail.

Le jeune vampire va encore en cours, ayant redoublé déjà 3 classes. Il sèche la plupart du temps et ne se préoccupe absolument pas de son avenir : Ce n’est pas si difficile de se trouver un petit boulot, pas besoin d’avoir une masse de diplômes pour ça, c’est du moins comme ça qu’il voit les choses. Surtout qu’il profite beaucoup de l’argent hérité de ses parents. Il a eu une enfance plutôt banale, et a grandi dans une très grande maison. Etant des BSE, ses parents sont morts jeunes, mais la vie continue sans trop de problème.

Car Yuri n’a pas vraiment eu le temps de les connaitre. Ils ont été confiés à une tante qui ne se préoccupait pas vraiment d’eux, elle se contentait de les nourrir, les loger et acheter des affaires scolaires ou des vêtements. Pour les reste, c’était Castiel qui s’en occupait. Il a donc plus ou moins finit l’éducation de Yuri, ce qui explique peut-être pourquoi il a si peu de manières… Son frère est un BSE et est plus du genre sans cœur ni pitié, ils ont très peu de points communs.  C’est sans doute pour cela qu’ils ont l’air de s’entendre si mal.

Mais un évènement, qui a eu lieu quand Yuri avait environ 16 ans, envoya Castiel en prison, à vie. Ce grand frère n’était pas du genre protecteur. Il était de ces vampires sadiques et n’ayant pas de principes. Devenu BSE vers 129 ans, il avait toujours été violent depuis, même avec son frère. Ils se battaient souvent, Catsiel étant très autoritaire et Yuri étant du genre rebelle. Le cadet savait qu’il agissait souvent de manière étrange, et le trouvait parfois vraiment dérangé. Mais il passait outre, ayant appris à ne pas se mêler des affaires de son aîné.

Ce jour-là donc, Yuri mangeait tranquillement un animal et vivait encore chez sa tante avec son frère. Castiel entra dans la pièce, furieux. Yuri l’avait déjà vu dans cet état. Il ne comprenait que rarement la cause de ces accès de rage, mais dans ces cas-là il se contentait de rester dans son coin. Mais cette fois, l’aîné semblait en avoir après lui. Sans crier gare, il se rua sur lui et planta ses crocs dans le cou de Yuri.  Effaré, ce dernier hurla, demandant ce qu’il faisait, n’arrivant pas à croire à ce qui était en train de se passer.

Il suffit d’un coup de poing au visage pour que Yuri se libère de l’emprise de son frère. Choqué, Yuri recula en tremblant, questionnant son frère qui semblait avoir vraiment perdu la raison. Il n’avait jamais été très saint d’esprit, mais là ça dépassait l’entendement. Il avait essayé de boire son sang, à lui ? Castiel ne répondait rien, se contentant de rire comme un fou. C’est leur tante, alertée par le bruit qui, se rendant vite compte de la situation, prit l’initiative de l’assommer par derrière. Castiel subit des examens qui dévoilèrent que son état psychologique était défaillant. Mais plutôt que dans un asile, c’est en prison qu’on l’a envoyé : Un vampire qui mord un autre vampire, c’est illégal après tout.

Yuri a gardé une cicatrice de cet incident, dans le cou. Il ne rend jamais visite à Castiel, préférant garder ses distances. Il n’a pas vraiment souffert de la mort de ses parents ou du comportement de son frère, même s’il garde tout de même une certaine rancœur. En vérité il ne se pose pas trop la question, il est du genre à vivre sans réfléchir et inconsciemment. Il ne se soucie pas de l’avenir grâce à l’héritage de ses parents et fait ce qui lui plait. Ce style de vie peut paraitre bancal mais ça lui convient parfaitement, il est même très heureux comme ça. Il n’aura jamais rien accompli de sa vie et ne laissera aucune trace en ce monde, mais cela lui importe peu, tant qu’il s’amuse. A moins qu’il ne fasse bientôt quelques rencontres qui pourraient changer cela ? L’avenir nous le dira !



INTERVIEW DE VOTRE PERSONNAGE :


Que pensez-vous des autres races ? : Je ne m’en préoccupe pas vraiment, après tout, nous autres vampires, nous sommes supérieurs. Mais je dois avouer qu’elles constituent un passe-temps très divertissant, c’est tellement facile de jouer avec leurs nerfs ! Et puis, parmi elles, il y a des personnes plutôt mignonnes, alors pourquoi les ignorer ? Même si ce sont des personnes très niaises, que ce soit des anges ou des démons. Vous voulez savoir ce que je trouve le plus intéressant chez les Evoods ? C’est leur comportement. Je suis fasciné par leur naïveté, ils sont si facilement impressionnables. J’ai tant d’aisance à soit les effrayés, soit les énervés que ça en deviendrait presque ennuyeux. Et pourtant, jamais je ne me lasserais de leurs regards pleins de rage ou de peur, c’est une distraction vraiment amusante. La seule chose que j’aurais à leur envié, ce sont leurs ailes et leur pouvoir. Comment se fait-il que nous autres vampires n’ayons pas ces atouts alors que nous sommes supérieurs ? Je ne le comprendrais jamais. Cette constatation a tendance à m’irriter quelque peu, mais cela ne fait que m’encourager à les tourmenter davantage. En fait je les vois comme des petits chiens idiots avec qui on peut jouer de temps en temps. Oui, ça leur correspond bien… De mignons petits animaux de compagnie que l’on malmène pour s’occuper. Ce n’est pas méchant, au contraire, c’est même plutôt affectueux, je ne vois pas en quoi cette comparaison peut paraître méprisante… n’est-ce pas ? *sourire ironique*

Quelle est la chose la plus importante à vos yeux ? : Le fait de ne pas avoir de responsabilités, je n’aime pas me prendre la tête. Mais si on parle de choses matérielles, je dirais mes peluches et surtout ma beauté naturelle.  En revanche s’il y a une chose dont je me passerais bien, c’est mon deuxième prénom : Je ne vois pas l’intérêt d’en avoir deux quand on en utilise qu’un, mes parents avaient des idées stupides. Mais je me dis que c’est toujours mieux que mon frère qui en a 3… Castiel Kyoya Alexander Levy. Quand je pense que, étant petit, il avait un prof qui forçait tous ses élèves à écrire leurs noms en entier… C’est peut-être ça qui l’a rendu taré, vu le nom à rallonge qu’il a.

Pouvez-vous tuer de sang froid ? : Je n’ai encore jamais tué personne, et je préfère ne pas me salir les mains. Mais peut-être que j’en serais capable si on me le demandait. Dans le fond, ce n’est pas si important.

Aimez vous les ours ? : Je ne sais pas, je n’ai encore jamais manger d’ours. Ho, à moins que la question ne fût pas dans le sens du goût ? Je me fiche pas mal de l’existence des ours en fait, mais j’aime bien les ours en peluche.


AUTRE :
Exemple de RPG (Minimum 5 lignes) : Je RP à la première personne avec Yuri, mais sa présentation est faite à la troisième. Parce que sinon ce serait Physique : Je suis un beau gosse. Caractère : Je suis parfait.  Histoire : J’ai la belle vie. (On voit un peu le genre de Yuri…)



Un jour de pluie, super… La journée s’annonçait ennuyeuse à mourir. Je restais allongé sur le sol de mon appartement, jetant un œil par la fenêtre pour me rendre compte du mauvais temps. Comment occupait-on des journées comme celles-ci ? Je relevais la tête du sol afin de jeter un coup d’œil à mon appartement : Le ménage était à faire, et des dizaines de peluches jonchaient le carrelage. J’avais bien de quoi m’occuper quelques heures avec ça… mais je n’en avais pas envie, j’aurais souhaité quelque chose de plus divertissant.

Ma réflexion me porta finalement vers Iruka, une sorte d’amie que je n’avais pas vu depuis une ou deux semaines. Je pourrais partir l’embêter, ce serait d’autant plus amusant si elle avait du travail : Même si c’était dans ces moments qu’elle devenait un véritable monstre, c’était aussi là qu’elle était le plus drôle à voir. Je préférais braver la pluie pour quelques minutes plutôt que de moisir sur le sol de mon salon pendant une journée entière, ou encore m’occuper à nettoyer. Décidé, je me relevai, pris une veste à capuche et sorti en descendant les escaliers de l’immeuble.

Trempé jusqu’aux os, je regrettais quelque peu de ne pas avoir prévu de meilleure protection contre la pluie battante. Heureusement, j’arrivai rapidement au magasin d’Iruka et saluai l’employé chargé de la vente. Je ne le connaissais pas vraiment, car Iruka changeait fréquemment d’employé : Rare étaient ceux qui tenaient plus de trois mois à travailler avec une furie pareille, je ne doutai pas un instant qu’elle serait parfaite dans le rôle d’une esclavagiste. Je me dirigeai vers l’arrière-boutique où je trouvais Iruka en pleins travail. Mais cela ne devait pas être quelque chose de trop pressant ou important, puisqu’au premier coup d’œil, elle me paraissait plutôt calme. Dommage, ce ne sera pas aussi amusant que je ne le pensais. Mais bon, c’était toujours sympa de la voir.

« Salut Iru, t’as encore du boulot ? Ma pauvre, ça ne doit pas être facile de bosser tous les jours. Commençais-je d’un ton ironique.
- Tu es encore venu me déranger dans mon travail ? Décidément, tu ne fais vraiment rien de tes journées. » Répondit-elle simplement.

Elle était calme et détendue, je savais que quand elle était dans cet état-d ’esprit, c’était difficile de l’énerver, faisant preuve d’une immense patience, même avec moi. Je pris mes aises et m’asseyant sur une chaise, les mains derrière la tête, tandis que je répliquais avec arrogance :

« Si justement : Je viens te déranger pendant que tu bosses, sans que tu ne me dises rien. Après tout je suis l’un de tes meilleurs clients, je suis indispensable à ta boîte, sans moi ton magasin aurais fait faillite depuis longtemps.  Souris-je.
- Ne fais pas trop le malin non plus… Tu sais, j’ai d’autres clients qui achètent autant, voir plus que toi.
-Ha vraiment ? Il faudra que je pense à venir plus souvent alors. »

Je parlais toujours avec un sourire moqueur sur le visage tandis qu’Iruka restait impassible. Elle était concentrée sur son œuvre quand on l’appela dans la boutique. Elle se leva et prévint qu’elle arrivait, sans oublier toutefois de me dire de rester tranquille et de ne toucher à rien. Curieux, je la suivais et restai caché dans l’entrebâillement de la porte. Elle discutait avec une jolie fille que je ne manquais pas de reluquer, écoutant d’une oreille distraite ce qu’elles racontaient :

« Pour demain ? Ho mais oui bien sûr, ne vous en fait pas, ce sera prêt à temps ! Je ferais tout mon possible pour votre demande. En vous remerciant, à demain dans ce cas ! »

Iruka affichait un sourire radieux, digne de celui d’un ange. Cependant, quand la cliente sortit de la boutique, le monstre se réveilla, et j’allais enfin pouvoir m’amuser un peu. Iruka revint dans l’arrière-boutique sans m’accorder un regard, se mettant directement au travail. Derrière elle, je décidai de commencer à l’énerver un peu :

« Hé dit, elle était mignonne la fille. Tu crois que tu pourrais nous organiser une rencontre ? Fis-je avec un sourire narquois.
- Imbécile, arrêtes de draguer et fais quelque chose de ta misérable vie au lieu de venir me déranger pendant qu’je bosse ! » Hurla-t-elle.

La différence du ton était relativement perceptible par rapport à tout à l’heure… Cette vampire gérait mal son stress, je ne voyais que ça comme explication. Décidé à la tourmenter encore un peu, je m’approchais derrière son dos pour jeter un œil au jouet qu’elle était en train de confectionner.

« Hum… Tu as besoin d’aide ? Si tu me promets de venir t’occuper du rangement chez moi, je pourrais peut-être te donner un petit coup de main, tu me connais, je suis une âme charitable.
- Dégages ! Tu me gènes, et si tu trouves le temps de venir ici, tu devrais en avoir pour te bouger un peu et ranger ton bordel !
- Ho, tu es si peu compréhensive Iru… Fis-je d’un air faussement attristé.
- C’est toi qui comprend pas que j’suis occupée, casses-toi sale gosse ! »

Elle me jeta la règle qu’elle avait dans la main au visage, et comme de nombreuses fois, je ne pus pas vraiment l’éviter. Iruka Kumasagi était définitivement un monstre. Je ne me lassai pas de la tourmenter pendant des heures, jusqu’à ce que la pluie au dehors s’arrête. J’occupais quelques une de mes journées ainsi, Iru était ma victime de prédilection vu que je la connaissais assez bien, mais j’étais capable de venir embêter n’importe qui du moment que c’était amusant. C’était un passe-temps comme un autre, quoiqu’on en dise. De toute façon, me faire détester des autres ne me dérangeait absolument pas : Moi je savais que j’étais parfait, c’était bien le principal !


Code : codes validés !

http://audeladecemonde.clicforum.fr/index.php

2 Re: Yuri, vampire parfaitement tordu le Ven 5 Aoû - 15:06

kami

avatar
Admin
Yuri a l'air... intéressant. j'ai hâte de le voir rp.


-------------------------------------
" Rend moi mon chocolat, navet pourrie!" Kami
" Je-je suis désoler, je ne voulait pas, pardonner moi, j'ai fais tomber votre verre de jus de fraise" Loki
http://la-guerre-du-ciel.forumactif.org

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum